Tunisie : Massacre à huit clos à Kassrine et Thala Pour mater le mouvement social de contestation

Publié le par Yahyaoui Mokhtar

Marwan-Jomli.jpgLes forces de police chargés de réprimer la contestation des jeunes du mouvement social à Kasserine et Thala ont exécuté un véritable massacre au gouvernaurat de Kassrine dans la nuit de samedi dimanche 8/9 janvier 2011 dont les victimes sont principalement des jeunes de 12 à 30 ans.

D’après une dépêche de l’agence France Presse « Les victimes de samedi ont été tuées lorsque les forces de l’ordre ont ouvert le feu sur des manifestants dans le centre de Tala, une localité proche de Kasserine, dans le centre-ouest du pays, a indiqué à l’AFP Belgacem Sayhi, un instituteur syndicaliste.

Durant les affrontements à Thela , Marwane Jomni, 2O ans, Ahmed Boulaabi, 30 ans, Mohamed Omri, 17 ans et Nouri Boulaabi, 30 ans, ont été tués et plusieurs autres personnes ont été blessées, selon un bilan provisoire recueilli auprès de M. Sayhi, et corroboré par deux habitants ayant requis l’anonymat. Parmi les blessés, six ont été très grièvement atteints et transférés dans un hôpital de Kasserine, chef-lieu de la région, »

Ce Matin et d’après des sources locales trois autres cadavres de jeunes tués par balle ont été trouvés jetés au abord de l’hôpital de la localité. Dans la localité de Thala seulement les mêmes sources parle ce matin d’au moins dix morts par balle parmi les manifestants de la nuit dernière.

A Kasserine, chef-lieu de la région, selon les mêmes sources, où des affrontements sanglants ont été également signalés dans la nuit de samedi à dimanche. Un enfant de 12 ans aurait été tué d’une balle à la tête dans la cité Ennour, a affirmé un témoin ayant requis l’anonymat. Rapporte la même dépêche de l’AFP.

Selon des sources locales on parle ce matin de 7 morts par balle la nuit dernière dans la ville de Kasserine. Slah Fridhi, Raouf Bouzidi, Mohammed Assoudi et Mounir Mbarki auraient été tué dans le cartier d’Ennour alors que Slah Boughanmi ainsi que deux autres dont les noms n’ont pas pu encore être identifiés ont étés tués de la meme façon au cité Ezzouhour dans la ville de Kasserine.

Plusieurs autre cas de blessés par balles ont étés évacué vers des hôpitaux dont certain dans un état grave…

Les medias tunisiens continuent à observer un silence complet sur le bilan des événements en cours et aucune source officielle n’a encore donné aucune information sur le sujet.

Yahyaoui Mokhtar – Tunisie Dimanche 09 Janvier 2011

Publié dans ESPACE INFO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article