La répression continue en Tunisie: Omar Mestiri, le directeur de Radio Kalima enlevé

Publié le par http://www.lematindz.net

 Ce lundi 16 novembre vers midi à Tunis, Omar Mestiri, directeur de la rédaction de la radio Kalima, a été passé à tabac sous les yeux de l’avocat et militant des droits de l’homme, maître Raouf Ayadi. Puis il a été enlevé par les policiers en civil, et conduit vers une destination inconnue. Omar Mestiri a été passer à tabac puis relâcher quelques heures plus tard.

Son épouse, Sihem Bensendrine, que nous avons contacté par téléphone a raconté que « la scène s’est déroulé devant l’immeuble de l’avocat à qui il rendait visite. Les policiers l’ont brutalisé et embarqué de force vers une destination inconnue. Nous ne savons pas à cette heure ou il a été conduit ni pour quel motif il a été arrêté ».

Sihem Bensendrine journaliste et militante des droits de l'homme, qui a eut déjà à faire à la police tunisienne est dans la crainte. Juste après sa réélection le président Ben Ali a fait arrêté un autre journaliste Tawfik Benbrik dont le procès devrait se tenir mercredi 19 novembre.

Les pressions sur les journalistes en Tunisie s'éxacerbent face au silence assourdissant des capitales européennes.

Le Groupe de Travail sur la Liberté d’Expression en Afrique du nord « WGFENA » s’est immédiatement inquiété de cette persécution des journalistes qui vise à réduire au silence les médias indépendants. Il condamne avec fermeté ces graves atteintes à la liberté de la presse, et exige des autorités tunisiennes l’arrêt du harcèlement des journalistes et militants des droits humains.

L.M

http://www.lematindz.net

Publié dans SOS COMMUNIQUE URGENT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article