CV Professionnel du Pr MONCEF MARZOUKI

Publié le par http://www.moncefmarzouki.net/

CV Professionnel

Personnel

Né le 7-7- 1945 à Grombalia en Tunisie. De nationalité tunisienne. Père de deux filles. Adresse personnelle 77rue des aigles – narjess 2. Port kantoui. Tunisie.
Tel-fax 216.3246102
Email bed25@excite.com

Formation professionnelle


Baccalauréat au lycée français de Tanger au Maroc en 1964. Lauréat en 1963 du prix du concours général. Boursier du gouvernement français. Etudes de médecine et de psychologie à l’Université de Strasbourg.
Nomme en 1973 interne des hôpitaux au CHU de Strasbourg. Soutenance la même date de la thèse avec un sujet d’éthique médicale (direction du Pr. Marc Klein): l'experimentation humaine en médecine. cette thèse a été publiée à paris par une petite maison d’édition sous le titre: L’arrache-corps. Le livre fut traduit en Espagnol.
- Diplome de doctorat d’etat Français en medecine en 1973.
- De 1973 à 1977, passage dans les services de pneumologie, endocrinologie et surtout de neurologie. Médaille d’argent de l’internat pour un travail de recherche sur les AVC chez les sujets jeunes. Faisant fonction d’assistant –chef de clinique entre 1977 et 1979 dans le service de médecine interne du doyen Marc Dorner
A la fin de ce cursus, validation des CES de neurologie, de médecine interne et de santé publique.
-Poste d’assistant au service de neurologie deTunis entre 1979 et 1982
- Recherches intensives sur le handicap chez l’enfant, primées par le Prix du congrès maghrébin de médecine en 1982.
- Initiation des premières politiques de lutte contre le handicap dans le pays.
- Orientation définitive vers la santé publique. Agrégation en médecine communautaire en 1982. Direction depuis d’une expérience en cours à la faculté de Sousse, pilotée par des coopérants canadiens à partir de 1974.
- Formation accélérée aux techniques de la santé publiques par des séjours brefs de un mois mais répétées au département de médecine sociale de l’université de Montréal.
- Enseignement de la médecine communautaire aux étudiants de première, troisième et cinquième année de médecine. Introduction des techniques de pédagogie moderne tels que le travail de groupe, le travail de recherche.
Création d’une unité de recherche estudiantine.
- Formation des internes affectés dans le service lors d’un stage obligatoire de six mois
- Sur le terrain investissement des centres de santé de base de la région, notamment celle de Kala kbira, localité pauvre dans la banlieue de Sousse qui devient le terrain expérimental du service.
- Implantation de programmes nationaux et de locaux de santé.
C’est dans cette région que démarrèrent les premiers programmes de dépistage du néo du col, de santé cardio-vasculaire, des déficiences visuelles chez l’enfant non encore scolarisé, les clubs de santé dans les écoles, et les comités de santé dirigés par les citoyens.
- C’est aussi le premier terrain ou ont été conduites les premières enquêtes épidémiologiques structurées du pays: mortalité infantile, prévalence des facteurs de risque cardio-vasculaire.
-Introduction à partir de 1986 de séminaires de méthodologie de recherche qui ont formé des génération de jeunes assistants. A partir de cette date le service devient le département ressource de la faculté en matière d’aide en statistique, informatique et méthodologie.
- Formation d’une équipe qui a fini par compter quatre agrégés et deux assistants, une dizaine de médecins superviseurs dans les centres de santé
- organisation entre 1982 et 1994 de quatre symposium internationaux de médecine communautaire.
- Publication en 1989 d’un traité de médecine communautaire en arabe, primé par le congrès médical arabe.
- supervision de thèses, de mémoires et recherche dans des sujets ‘’nouveaux ‘’comme la maltraitance des enfants, l’échec scolaire, la violence dans les écoles, les attitudes et les comportements des patients et des médecins face à de multiples problèmes de santé comme le Sida.
- Nommé en 1992 professeur de santé publique.
-Dissolution du service en 1991 pour des raisons politiques.
-interdiction de recherche à partir de 1995, par l’annulation de la part du ministre de la santé, de deux projets avec l’université d’Anvers, l’un sur l’épidémiologie des MCV, l’autre sur un relevé topographique des problèmes de santé et des infrastructures dans la région de Sousse.
Empêché de voyager, interdit de téléphone mes activités de recherche cessent. Seules persistent les activités d’enseignement
- Organisation pour la première fois à la faculté, à partir de 1996, de journées d’éthique médicale
- Ouverture d’un DESS, de médecine communautaire, a partir de 1997.Une soixantaine de médecins de santé publique ont suivi cette formation, qui a été bien évaluée.
Les modules enseignés personnellement sont : les déterminants de la santé, l’éducation sanitaire, l’analyse des systèmes de santé, l’éthique médicale, le Handicap.
Ce sont là les sujets que je serais heureux d’enseigner.
- En juillet 2000, renvoi de la faculté définitif pour ….Congé de maladie refusé arbitrairement par l’administration.

Activités sociales


- Implication depuis le début des années 80 dans une action sociale dont l’axe est l’aide au handicapés.
* Election en 1981 à la tête de l’association d’aide aux handicapés moteurs de la région. Mise en place de programmes de prise en charge médicale Intégrée, de programmes éducatifs, et d’insertion par le travail protégé.
-Implication dans les luttes pour les droits de l’homme à l’échelle africaine, arabe et tunisienne.
* En 1981 création avec des intellectuels sud –sahariens du réseau africain pour les droits de l’enfant. Nommé à sa tète à Durban en septembre 2000.
* De 1989 à 1994,président de la ligue tunisienne des droits de l’homme , en conflit permanent avec le pouvoir sur les questions deses graves violations notamment la torture.
* En 1997, élu président de la commission arabe des droits de l’homme.
* En 1998, fondation du Conseil national pour les libertés en Tunisie dont je suis le porte-parole. l’organisation est interdite, d’où renvoi de la faculté, arrestations, interdiction de voyager et procès. Cette situation devenue invivable me pousse à vouloir quitter temporairement le pays et à chercher une structure, d’enseignement de recherche ou d’intervention en santé publique prête à m’acceuillir.
Sousse –Tunisie 1-12-2000

Publications


Ne seront cités que les plus importantes.

Livres
:
- Introduction à la medecine integréé-(enArabe) Tunis 1991-790pages.
- Guide d’education sanitaire à l’usage des enseignants (en Arabe) –Tunis, Alger 1986.
- Modules d’autoapprantissage des problemes de santé à l’usage des jeunes éleves (en Arabe) 30 numéros –Tunis.Tripoli.
- Guides de protection de la santé à l’usage des patients (en Arabe) 8 fascicules.

Memoires:
- les accidents vasculaires chez les sujets jeunes. problemes épidemiologiques et cliniques .strasbourg 1979.
- Etude clinique et tomodensitometrique des encephalopathies infantiles .Tunis 1982.
- Accouchement et risque de handicap cerbral. approche épidemiologiqie et programmation de la prévention. sousse 1985.
- Essai d’évaluation de la situation du médicament en tunisie. Sousse 1987.
- La mortalité infantile à Kala kbira –enquete épidemiologique. sousse 1992.

Articles:
- les encephalopathies infantile,étude étiologique: Maghreb Medical –Janvier 83.
- Pour une politique de prévention des encephalopathies infantiles: Maghreb Medical
– sept 1983.
- L’enfant handicapé : le rôle de la famille . maghreb Medical Fev1983.
- Les problèmes de santé publique durant le pélerinage à la Mecque. Maghreb medical 1982.
- Quand les ouvriers prennent en charge leur santé. Maghreb medical. avril 1984.
- La medecine preventive: panacée ou illusion. Maghreb medical. fev 1985
- Mistratement of handicaped children. case studies
.in children in specially disatvantged circumstances. edited by N. Buibo et P Onyango. Nairobi 1985..
- L’enfant battu et les attitudes culturelles en Tunisie
In Child abuse and neglect . journal . vol II p 137-181 1987
- L’évaluation des besoins sa,té percus par les prestateurs et les utilisateurs de soins au CHU de sousse .Revue de santé publique 58-63-nov19988de
-changement socio-économiques et transition épidemiologiques en Tunisie Maghreb medical 226-Mai 1990.
- facteurs socio culturels et familiaux du retard scolaire en Tunisie
revue de pediatrie no 3 mars 1991
- L’integration en medecine: Maghreb Medical 1995
- Child’s abuse: thoughts from the human Rights perspective,
in Child abuse and neglect journal .vol 21pp117-123 1997
- Health and Human Rights advocacy.. en preparation

Communications et conferences:
Au nombre d ‘une centaine sur des sujets de santé publique et d’éthique médicale

Commenter cet article

boubakar traouré 24/08/2010 19:15



un monde figé par la peur de l'autre



Nathalie Franz 29/07/2010 13:06



Le politicien tunisien Dr Moncef Marzouki n’est pas assez invité sur les plateaux TV pour exprimer le climat délétère qui existe en Tunisie
ce pays est faussement appelé le meilleur élève du Maghreb et du monde Arabe. Plus maintenant désormais pour nous. Le parcours de Mr Moncef Marzouki mérite une plus grande attention dans le monde
des affaires internationales  selon nous.