La Justice

Publié le par Adriana Evangelizt

Je sais de quel côté
Se cache la justice
Cette femme perfide
Aux yeux ensanglantés
Qui exige de l'homme
Les plus grands sacrifices
Et s'approche de l'autel
Les mains de blanc gantées?

Elle porte un drapeau
Tranchant comme une faux
Et décide de tout
En son âme et conscience?
Celui qui la trahit
Finit sur l'échafaud
Sous son regard de marbre
Cerné d'indifférence?

Elle puise ses mots
Dans une sainte Bible
Pour écrire ses lois
Sur un mur Jugement
Puis elle trace des têtes
Rondes comme des cibles
Pour y planter ses flèches
Surnommées Châtiment?

Elle prend des allures
De grande bienfaitrice
Mais ses fausses bontés
Sont un masque trompeur
Car son aile rassure
Et semble protectrice
Mais c'est avec sang-froid
Qu'elle écrase les coeurs?

Je sais de quel côté
Se cache la justice
Femme vêtue de noir
Attendant sur le seuil
Incertain de ta vie
Que s'ouvre un précipice?
Pour tes fautes à venir
Elle porte déjà le deuil.

Adriana Evangelizt

Publié dans POESIE

Commenter cet article