BEN ALI PRESIDENT A VIE

Publié le par REUTERS


Le président tunisien Ben Ali briguera un nouveau quinquennat
TUNIS (Reuters) -
Le président Zine el Abidine ben Ali, qui est à la tête de la Tunisie depuis plus de vingt ans, a annoncé qu'il briguerait l'an prochain un cinquième quinquennat consécutif.
Ben Ali, qui est âgé de 71 ans, avait accédé à la tête de l'ancien protectorat français en octobre 1987 en faisant constater par des médecins l'incapacité à gouverner de son prédécesseur Habib Bourguiba.
Aux termes de la constitution, Ben Ali, alors Premier ministre, a achevé le mandat du Combattant suprême, décédé ultérieurement, avant de se faire réélire régulièrement, dont la dernière fois, en 2004, avec 94,4% des voix.
Une réforme constitutionnelle intervenue en 2002 a supprimé la limitation des quinquennats.
Ben Ali a saisi l'occasion du congrès annuel du Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD) au pouvoir pour confirmer, comme on s'y attendait, qu'il solliciterait un nouveau mandat l'an prochain.
Les appels publics à une nouvelle candidature du président, qui est crédité d'avoir présidé à une forte croissance économique et à la stabilité politique du pays, se multipliaient depuis 18 mois.
"Je vous le dis avec beaucoup de fierté : je suis toujours fidèle à mon engagement et je réponds avec beaucoup d'honneur à votre appel : je serai votre candidat aux élections présidentielles 2009", a dit Ben Ali aux congressistes.
"ANCRER LA DÉMOCRATIE"
"Je suis extrêmement ému et fier de la précieuse confiance placée par le peuple en ma personne", a ajoute Ben Ali, que ses détracteurs accusent de faire peu de cas des droits de l'homme et des valeurs démocratiques.
Les défenseurs des droits de l'homme et les opposants tunisiens considèrent que la réélection de Ben Ali en fera un quasi-président à vie, comme son prédécesseur Bourguiba s'était lui-même proclamé à un moment donné.
Ben Ali s'en est défendu devant les congressistes en rappelant la réforme constitutionnelle de 2002.
"En ce qui concerne ce qu'on entend de temps en temps sur l'alternance au pouvoir, je rappellerai que cette question a été déjà réglée par la constitution. Pour notre part, nous croyons dans ce principe fondamental de notre système républicain."
Ben Ali, qui est encensé par ses partisans pour avoir muselé les islamistes tunisiens et avoir évité au pays une expérience à l'algérienne, a promis de promouvoir les droits de l'homme et la démocratie pluraliste et de renforcer encore le rôle de la femme dans la société.
"Nous nous acharnons à promouvoir la vie politique, à ancrer les fondations de la démocratie et du pluralisme et à offrir à toutes les forces nationales l'occasion d'y contribuer", a-t-il poursuivi en promettant de hisser la Tunisie au rang de pays développé.
En vertu du système politique en vigueur, 80% des sièges de députés sont réservés au RCD. Les 20% restants reviennent aux six partis d'opposition légaux
.

Publié dans ESPACE INFO

Commenter cet article