Tunisie : Pour le respect des droits de l’homme et des droits des travailleurs

Publié le par Michel Guerlavais

UNSA Infos du 16 juin 2008

LUNSA suit avec une très grande inquiétude l’évolution de la situation sociale dans la région du bassin minier de Gafsa en Tunisie. Le mouvement, portant au départ sur le droit au travail et sur les conditions d’embauche et d’emploi, a évolué en posant dans sa globalité la question sociale dans une région frappée par le chômage et la pauvreté.

L’UNSA appelle les autorités tunisiennes à respecter les droits de l’homme et les droits des travailleurs garantis par les traités internationaux et les normes internationales du travail de l’OIT.

Elle condamne le recours à la répression comme réponse à des revendications légitimes et à un mécontentement populaire exprimés pacifiquement. Elle demande la libération de toutes les personnes arrêtées dans le cadre de ce mouvement, et l’abandon des poursuites à leur encontre.

Elle demande également, soutenant en cela les exigences de la population, des représentants du mouvement du bassin minier et des syndicats locaux, à ce qu’il soit procédé à une évacuation immédiate des forces de police et de l’armée présentent dans la région et dans la ville de Redeyef en particulier.

Les évènements des derniers mois et les violences meurtrières dont ont été victimes les habitants nécessitent qu’une enquête soit menée en toute indépendance et transparence pour faire la lumière sur les circonstances de ces drames.

Seules des négociations en vue d’aboutir à des mesures concrètes et rapides pour lutter contre la situation de pauvreté et d’injustice que subit la population peuvent éviter une spirale de la violence.

Michel Guerlavais
Secrétaire national

Publié dans ESPACE INFO

Commenter cet article