Tunisie: un mort et plusieurs blessés lors d'accrochages à Redeyef

Publié le par ASSOCIATED PRESS

TUNIS - Des accrochages sanglants ont opposé vendredi manifestants et forces de l'ordre à Redeyef, ville du bassin minier de Gafsa dans le centre-ouest de la Tunisie, faisant un mort et plusieurs blessés, a-t-on appris de sources syndicale et officielle.
Des manifestations de protestations secouent cette région depuis plusieurs mois à cause du chômage et de la dégradation des conditions de vie.
Selon le président du comité de soutien du bassin minier de Gafsa, Messaoud Romdhani, les troubles qui ont débuté jeudi ont pris une tournure grave vendredi lorsque la police a ouvert le feu sur les manifestants. Il a fait état d'un mort, un manifestant de 25 ans et dix blessés.
La victime venait d'être recrutée dans un chantier sur l'environnement dépendant de la compagnie des phosphates de Gafsa (CPG), principal employeur dans la région, a-t-il précisé par téléphone à l'Associated Press. Selon ce syndicaliste, les troubles auraient été causés par "la lenteur" des négociations engagées entre les autorités et les syndicats.
De leur côté, les autorités font état d'un mort et cinq blessés parmi les manifestants et de trois blessés parmi les agents de l'ordre. Selon un communiqué du gouvernement, l'intervention des forces de l'ordre a été motivée par des informations faisant état de "la fabrication par certains éléments de bouteille incendiaires qui devaient utilisées dans des actes de vandalisme".
Selon le communiqué, plusieurs de ces objets ont été lancés en direction des agents de l'ordre, en "dépit des sommations" adressées aux manifestants. Une enquête a été ouverte pour "éclaircir les circonstances de ces incidents et en déterminer les responsabilités".

Publié dans ESPACE INFO

Commenter cet article