LE " FISC " DU DICTATEUR LE GENERAL BEN ALI persécute Maître Raouf Ayadi

Publié le par C.R.L.D.H. Tunisie

Maître Raouf Ayadi  est le vice-président du Congrès pour la République ; il est pris pour cible depuis des longues années et ne cesse de payer très cher ses engagements militants. Il est victime cette fois d’une politique d’étouffement économique et de tarissement de ses sources de revenu par le biais d’une machination de l’administration fiscale et du ministère des Finances. Le but de cette nouvelle entreprise est de le punir et  de le mettre au pas.
 
Le 14 mai courant une saisie arrêt sur ses biens et ses comptes bancaires, privé comme professionnel, a été mise en oeuvre, sans qu’aucune notification préalable ne lui ait été signifiée. Il s’agit d’une exécution d’une décision de taxation d’office émise par la direction des impôts en janvier 2008 pour un montant de 33.580 Dinars tunisiens  (prés de 18500 Euros) et contre laquelle il avait fait appel.
 
Cette taxation d’office avait démarré en août 2006, immédiatement après la notification de la procédure d’expulsion de son ancien cabinet suite à un contrôle fiscal arbitraire, après avoir été longtemps assiégé en permanence par un grand nombre  de policiers en civil dont le but était de créer le vide autour du cabinet en terrorisant les clients et en les dissuadant de venir.
 
Ancien membre du Conseil de l’ordre des avocats, ancien secrétaire général du CNLT et vice-président du Congrès pour la République, Maître Raouf Ayadi est un défenseur acharné des droits humains et l’un des avocats les plus mobilisés en faveur des victimes de la loi antiterroriste, il a participé à un grand nombre d’affaires dans lesquelles des centaines de jeunes Tunisiens ont été poursuivis en raison de leurs convictions et pratiques religieuses.
 
14 avril 2007, Me Ayadi a été victime d’une lâche agression policière dans l’enceinte du tribunal, alors qu’il plaidait dans une affaire politique (Voir Communiqué du CRLDHT du 17/04/2007). En même temps, une campagne abjecte visant son honneur et celui de sa famille a été lancée par les services spéciaux du ministère de l’Intérieur. Un DVD a été diffusé, contenant un photomontage mettant en scène son épouse (Voir communiqué du CRLDHT du 18/07/2007)
 
Le CRLDHT s’élève contre ces méthodes honteuses qui caractérisent une politique qui ne trompe plus personne et qui vise à salir et à déshonorer les défenseurs des droits humains.
 
Il exige l’arrêt de cet acharnement sans fin à l’encontre de Maître Raouf Ayadi ainsi que de tous les défenseurs des droits de l’Homme qui font l’objet d’un harcèlement permanent dans leur vie quotidienne.

Publié dans ESPACE INFO

Commenter cet article