TUNISIE : Un micro plan Marshall pour la région de Gafsa avant qu’il soit trop tard ?

Publié le par Abdo Maalaoui,


 
Abdo Maalaoui,
Expert en coopération internationale
Montréal / Canada
 
Elle est où la solidarité tunisienne ?
 
¨      Quel Tunisien qui ne veut pas être solidaire avec les gens du Redeyef ou de Gafsa ?
¨      Quel Tunisien qui accepte que ses frères et sœurs de Redeyef ou de Gafsa continuent de vivre dans la misère et la pauvreté ?
¨      Quel Tunisien trouve que c’est normal que des jeunes universitaires de Gafsa restent chômeurs sans espoir qu’un jour ils trouveront un emploi décent pour gagner dignement leurs vies ?
¨      Quel Tunisien peut garder les yeux fermés devant la souffrance d’un peuple honnête et fier qui a refusé de quémander son pain quotidien ?
 
Que veulent les gens de Gafsa ?
 
Les gens de Gafsa veulent du travail pour gagner leur vie au prix de la sueur !
Les gens de Gafsa veulent des usines comme les autres régions de la Tunisie !
Les gens de Gafsa veulent entendre de temps à autre des projets industriels d’envergure, créateurs d’emplois durables et de richesse  dans leur région !
Les gens de Gafsa veulent qu’un pourcentage (%) de l’argent de leur richesse naturelle soit transféré dans un fonds régional de développement  pour financer des projets dans la région !
Les gens de Gafsa veulent des dirigeants compétents qui comprennent la problématique régionale et qui sont capables de mobiliser les gens afin qu’ils se prennent en main, planifient leur autodéveloppement et accéder à une autonomie économique et financière régionale !
Les gens de Gafsa ne sont pas sourds, ils ne vivent pas dans une autre planète, ils voient à TV nationale et dans les autres médias des hommes d’affaires étrangers font le défilé et qui annoncent des projets au coup de milliards de $ dans le Sud, dans le Sahel, à Tunis ou dans le Nord, mais rien pour eux ! On dirait qu’ils sont frappés par une malédiction !
Les gens de Gafsa doivent ouvrir des antennes à l’étranger pour promouvoir leur région et attirer les investisseurs étrangers !
Les gens de Gafsa n’ont pas besoin d’être humiliés par  les démagogues professionnels et les vendeurs d’espoir, ils veulent qu’on leur donne l’heure juste !
Les gens de Gafsa méritent notre amour, notre soutien, notre tendresse et non la matraque et la répression !
 
Je suis au Canada et j’ai vu des vidéos réalisés par des amateurs … J’ai vu des vieilles mamans manifestant, elles sont essoufflées en marchant et criant dans la rue ! Jusqu’à quand doit-on cacher cette réalité ?
 
Dernièrement, on m’a demandé d’arrêter d’écrire à Tunisnews et autres médiums de communication si je veux retourner en Tunisie, encore du chantage ! Je ne suis pas un journaliste et je ne veux pas l’être, je suis un simple Tunisien que la pauvreté et le mépris un jour, au début des années 70 m'ont chassé de  mon beau pays la Tunisie ! Je n’écris pas seulement, je lance un cri de coeur quand je vois une grosse bêtise  !
 
Mais comment fermer mes yeux en voyant cette souffrance qui perdure, pourtant j’ai apporté des solutions, mais personne ne veut m’écouter au contraire on m’a interdit de les présenter, un grand dommage que l’entourage de Ben Ali a construit un mur de silence autour de lui, l’unique espoir que notre voix soit entendue en Tunisie est de devenir opposant ?   
 
Oui Je Suis Un Opposant !
 
Ce qui me fait la peine : quand j’essaye de discuter avec nos «moutons d’universitaires, hauts fonctionnaires et hommes d’affaires tunisiens» pour se mobiliser afin d’apporter des solutions concrètes et durables, ils me répondent que ce n’est pas mon problème, que c’est le problème du gouvernement tunisien, il me taxe d’opposant professionnel  qui amplifie, qui exagère, qui fait de la démagogie, etc.  Ils me répondent que la Tunisie a besoin un peu plus de sacrifice !
 
C’est vrai que :
 
¨      Je suis un opposant à la pauvreté ;
¨      Je suis un opposant à la misère,
¨      Je suis un opposant à l’injustice,
¨      Je suis un opposant à ceux qui nous font souffrir,
¨      Je suis un opposant à ceux qui volent le pays,
¨      Je suis un opposant à ceux qui cachent la réalité à Ben Ali,
¨      Je suis un opposant à ceux qui applaudissent par en avant et trahissent la Tunisie par en arrière,
¨      Je suis un opposant aux opportunistes qui veulent vider le pays,
¨      Je suis un opposant à ceux qui n’ont plus de cœur et qui voient notre peuple comme un objet ….
¨      Je suis un opposant à ceux qui harcèlent des jeunes filles honnêtes parce qu'elles  portent le hidjeb où d'être en mini et qui ont  décidé de se réunir ensemble chez une amie où lieu d’y aller dans un café…
¨      Je suis un opposant à ceux qui obligent un pauvre policier, pour gagner sa vie et celle de sa famille, il doit matraquer …
¨      Je suis un opposant ! Mais je suis un homme intégre qui a gardé sa dignité et son humanité !
¨      Je suis un opposant parce que vous n’avez rien compris à la politique ! 
 
Abdo Maalaoui,
Expert en coopération internationale
Montréal / Canada
E.Mail : maalaoui@yahoo.com

Publié dans CHRONIQUE

Commenter cet article