TUNISIE : La phrase «maladroite» de Sarkozy, selon Kouchner

Publié le par LIBERATION

La semaine dernière, le Président estimait que «l'espace des libertés progressait» en Tunisie. Une affirmation corrigée du bout des lèvres par le ministre des Affaires étrangères.
 
Sarkozy maladroit, c'est Kouchner qui le dit. Le ministre des Affaires étrangères a réagi ce matin sur France Inter, suite à la déclaration du président de la République affirmant que «l’espace des libertés progresse» en Tunisie. «Cette phrase fut maladroite», a dit Bernard Kouchner, en réponse à une question de la radio. «En dehors de cette phrase, oui, par rapport aux autres pays, en particulier dans la région, ça va bien mieux» en Tunisie, a-t-il ajouté. «Mais c’est insuffisant et il fallait le souligner».
 
Les propos de Nicolas Sarkozy, tenus la semaine dernière lors d’une visite officielle à Tunis, ont soulevé un tollé de la part des défenseurs des droits de l’Homme. Kouchner a fait valoir que les atteintes aux droits de l’Homme en Tunisie étaient «vraiment des péchés véniels comparés à l’état du monde».
 
«Il y a un gros livre de (l’organisation de défense des droits de l’Homme) Human Rights Watch qui paraît tous les ans pour faire l’état des droits de l’Homme dans le monde: la Tunisie n’y figure même plus», a-t-il affirmé. Une affirmation démentie par l'ONG auprès de Libération.fr. «La Tunisie figure bien toujours dans notre rapport mondial 2008.» (*)
 
L’antenne française d’une autre organisation de défense des droits de l’Homme, Amnesty international, a cependant dénoncé la «triste continuité de la politique française en Tunisie» après les propos du président Sarkozy.
 
Le ministre des Affaires étrangères a reconnu que le gouvernement français allait devoir être «plus attentif» à la question des droits de l’Homme à l’avenir.
 
«On peut dire: vous vous acharnez à libérer Ingrid Betancourt, pour le reste, qu’est-ce que vous faites pour les droits de l’Homme?, a déclaré le ministre. C’est une juste question et il faut que nous soyons plus attentifs, comme d’ailleurs le président Sarkozy l’avait promis dans sa campagne.»
 
(Source : « LIBERATION.FR » (Le site web du quotidien français Libération), le 7 mai 2008)
 
(*) Un site français répond sur le champ à Kouchner le menteur
 
Selon Bernard Kouchner ce matin sur France Inter, "il y a un gros livre de (l’organisation de défense des droits de l’Homme) Human Rights Watch qui paraît tous les ans pour faire l’état des droits de l’Homme dans le monde : la Tunisie n’y figure même plus". Human Rights Watch a démenti auprès de Libération.
 
Voici comment commence et se termine la page Tunisie du rapport sur le site de l’ONG :
 
"Le Président Zine el-Abidine Ben Ali et le parti au pouvoir, le Rassemblement constitutionnel démocratique, dominent la vie politique tunisienne. Le gouvernement utilise la menace du terrorisme et de l’extrémisme religieux comme prétexte pour réprimer la contestation pacifique. Des témoignages dignes de foi mettent continuellement en lumière l’usage de la torture et des mauvais traitements aux fins d’obtenir les dépositions de suspects placés en garde à vue. Les prisonniers condamnés sont également exposés à des mauvais traitements délibérés. (....)
 
Le 10 juillet, le président nouvellement élu, Nicolas Sarkozy, s’est rendu en Tunisie en compagnie du ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, et de la secrétaire d’Etat chargée des Affaires étrangères et des Droits de l’Homme, Rama Yade. Dans ses commentaires publics, Sarkozy n’a pas tari d’éloges sur les autorités tunisiennes mais il a déclaré aux journalistes qu’en privé avec le Président Ben Ali, il avait soulevé certains cas relatifs aux droits humains, notamment celui de Mohamed Abbou. Lors de cette première visite, le président français n’a guère cherché à se distancier du soutien fidèle que son prédécesseur, Jacques Chirac, accordait au Président Ben Ali, en dépit des pratiques de ce dernier en matière de droits humains."
 
(Source : « France Démocrate » (Site politique français), le 7 mai 2008)
Lien : http://www.francedemocrate.info/spip.php?breve470
 

Publié dans ESPACE INFO

Commenter cet article