Pas de lien Saddam Hussein/Al-Qaïda, confirme discrètement le Pentagone

Publié le par AFP

WASHINGTON, 13 mars 2008 (AFP) -
Une vaste étude du Pentagone, publiée dans la discrétion, confirme l'absence de lien direct entre l'ancien président irakien et le réseau Al-Qaïda, que l'administration Bush avait mis en avant pour justifier l'invasion de l'Irak.

Les militaires américains ont limité la distribution de cette étude, disponible uniquement sur demande et envoyée par courrier, au lieu d'être diffusée sur internet ou fournie à l'ensemble de la presse.

Cinq ans après le début de la guerre en Irak, cette étude, basée sur l'analyse de 600.000 documents officiels irakiens et sur des milliers d'heures d'interrogatoires d'anciens collaborateurs de

Saddam Hussein, "n'a trouvé aucune connexion directe entre l'Irak de Saddam et Al-Qaïda".

D'autres rapports, rédigés par la Commission d'enquête sur le 11-Septembre ou encore par les services de l'inspecteur général du

Pentagone, en 2007, étaient déjà arrivés à la même conclusion, mais aucune étude précédente n'avait eu accès à autant d'informations.

Selon le résumé de la nouvelle étude du Pentagone, vers lequel la chaîne américaine ABC offre un lien sur son site internet, Saddam Hussein soutenait des groupes terroristes et le terrorisme d'Etat

était devenu un outil de routine du maintien du pouvoir", mais "les cibles privilégiées de cette terreur d'Etat étaient les citoyens irakiens".

 

AFP

 

 

Publié dans SANS FRONTIERES

Commenter cet article