AFFAIRE ABDERRAHMENE TLILI : LE GENERAL ZINE EL ABIDINE BEN ALI GARANT DE LA LOI

Publié le par Radhia Nasraoui

 
Je soussignée Radhia Nasraoui, avocate à Tunis, informe l’opinion publique que l’administration pénitentiaire ne m’a toujours pas délivré de permis pour visiter mon client, Monsieur Abderrahmane Tlili, ex secrétaire général de l’Union Démocratique Unioniste (UDU). Ma demande a été déposée le 4 février courant, après une attente de 20 jours, la réponse des responsables de l’administration pénitentiaire a été tout simplement que ma « demande est en train d’être examinée » !
Pourtant la loi relative à l’organisation des prisons prévoit que le prisonnier a le droit d’obtenir une visite de son avocat.
Cette réponse, au moment où l’état de santé de mon client ne cesse de se détériorer, n’est pas de nature à tranquilliser sa mère, Madame Fatma Tlili, âgée de 89 ans, hospitalisée depuis le jeudi 21 février courant après avoir observé depuis le 12 février une grève de la faim pour exiger la libération de son fils.
Je rappelle que Monsieur Abderrahmane Tlili, âgé de 56 ans, diabétique, est lui même en grève de la faim depuis le 15 janvier 2008 à la prison de Mornaguia où il purge une peine de 9 ans suite à un procès inéquitable.

Fait à Tunis le 25 février 2008
Radhia Nasraoui
Avocate
57 rue Oum Kalthoum Tunis 1001
Tél : 98 33 99 60

Publié dans SOS COMMUNIQUE URGENT

Commenter cet article