Tunisie: un détenu ancien candidat à la présidentielle entame une grève de la faim, démentie par les autorités

Publié le par Associated Press

TUNIS (AP) --
tlilli-copie-1.jpgU
n ancien candidat de l'opposition à l'élection présidentielle en Tunisie, Aderrahmane Tlili, en détention, a entamé "une grève de la faim illimitée" pour protester contre sa condition carcérale, a annoncé jeudi sa famille dans un communiqué. Les autorités ont cependant démenti.
 Cet opposant âgé de 63 ans, qui présidait l'Union démocratique unioniste (UDU), une formation légale, a été l'un des deux candidats de l'opposition au premier scrutin présidentiel organisé en Tunisie en 1994.
 Il a été condamné en 2003 à neuf ans de prison pour "abus de pouvoir et profit illicite" alors qu'il dirigeait l'Office de l'aviation civile et des aéroports.
 Selon le communiqué, le procès qui lui a été fait visait à "l'écarter de la scène politique".  Sa mère Fatma, jointe par téléphone, considère que son fils auquel elle a rendu visite jeudi à la prison de Mornaguia (près de Tunis), et qui souffre de diabète, a été condamné "injustement". Il fait l'objet de "mauvais traitements en prison et vit dans des conditions carcérales pénibles". "Ou bien on me sort de prison ou j'y mourrai", lui a-t-il martelé.
 Les autorités ont démenti que M. Tlili ait cessé de s'alimenter. "Outre les repas qui lui sont servis trois fois par jour par l'administration pénitentiaire, il reçoit régulièrement la nourriture que lui envoie sa famille", a indiqué le ministère de la Justice en charge des établissements carcéraux.  La même source dénie à M. Tlili le statut de "prisonnier politique" et considère qu'il s'agit en l'occurrence "d'une manoeuvre visant à détourner l'opinion publique sur son véritable statut (de détenu de droit commun)".
 
Associated Press

Publié dans ESPACE INFO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article