Pourquoi les professeurs du secondaire en Tunisie observeront-ils une grève de deux jours les 16 et 17 janvier 2008 ?

Publié le par Le syndicat général de l’enseignement secondaire

logo ugttLe syndicat général de l’enseignement secondaire a publié un communiqué le 10 janvier 2008 adressé aux professeurs du secondaire les incitant à participer massivement à la grève du 16 et 17 janvier 2008 en réponse au licenciement abusif de 3 enseignants et aux mutations arbitraires de 97 enseignants du secondaire .

Cette forme d’injustice instituée par le ministère de l’éducation et de la formation est dirigée contre les syndicalistes et plus particulièrement contre les maîtres auxiliaires catégorie A (MACA) en raison de leur engagement syndical.

Le syndicat général de l’enseignement secondaire affirme que le droit syndical est légitime pour tout employé quelle que soit sa situation administrative et que de telles pratiques du ministère ne visent qu’à instaurer un climat de peur chez les enseignants.

Le recours à cette grève est mû par la volonté d‘assurer la réintégration des professeurs : messieurs Moez Zohglami, Ali Jallouli et Mohamed Moumni qui ont observé une grève de la faim durant 39 jours afin de faire revenir le ministère sur sa décision illégale.

Cette grève du 16 et 17 janvier 2008 vise également à l’annulation de la décision d’avoir éloigné 97 professeurs de leurs établissements d’origine pour avoir participé à la grève du 11 avril 2007.

Le syndicat précise que cette lutte est engagée pour défendre le droit syndical, contre la précarité de l’emploi et ce, malgré les accords conclus entre le syndicat et le ministère (17 octobre et 15 mai 2007) préconisant la suppression du recrutement des enseignants à titre de MACA.

Il est à préciser également que les trois enseignants en question ont été licenciés malgré leur compétence professionnelle attestée par leurs inspecteurs respectifs.

Cette grève vise, donc, à défendre :

• le droit syndical. • le droit à un emploi stable. • La réintégration des professeurs abusivement licenciés et ceux arbitrairement éloignés.

Le syndicat général de l’enseignement secondaire

Publié dans ESPACE INFO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article