TUNISIE CORRUPTION

Publié le par SLIM BAGGA

Sakhr Materi met la main sur la représentation de Renault (engins industriels)

 

AFFAIRES, TOUJOURS LES AFFAIRES

ou comment les Allemands se montrent plus corrects que les Français !

 

 

Incontournable Sakhr Materi. Récemment, le représentant de Renault (Matériel de travaux publics) en Tunisie a été à la limite de la crise cardiaque. Homme qui connaît son métier et fait prospérer son entreprise, il crut se mettre à l’abri de la mafia en offrant à la présidence de la République 14 voitures et en acceptant de subventionner l’association “Besma”, créée par Leila Ben Ali. C’est une sorte d’association fantoche censée apporter de l’aide aux démunis et autres handicapés.

 

Voici que Sakhr Materi le contacta pour lui annoncer que sur les 15% de commission à la carte de Renault, il ne lui reste plus que 3%. Et qu’il s’est arrangé en France avec la société mère pour lui retirer 12% dans un partage juste et équitable digne de sa parenté à Ben Ali.

 

Vive la commission!

 

Ce qui ne se comprend pas dans cette affaire, c’est le silence des Français. Rappelons-nous: il y a quelques années, Belhassen Trabelsi avait fait la même chose vis-àvis de Larbi Nasra, directeur de

Hannibal TV, qui était représentant de Siemens en Tunisie. Les Allemands avaient fini par céder au chantage de Belhassen Trabelsi pour sauvegarder leur marché, mais ce sont eux qui avaient prévenu les premiers Larbi Nasra.

 

Dans cette affaire, Renault n’a même pas eu la délicatesse de prévenir leur représentant. Sakhr Materi le fait lui-même. Manière de dire: “Circulez, il n’y a plus rien à voir”.

 

Pour la peau de Slim Chiboub

 

Le promoteur Taoufik Chaïbi, oncle de Slim Chiboub, que Leïla a réussi à neutraliser, a récemment manifesté sa volonté de faire l’importation et la représentation d’une marque de voiture coréenne, totalement adaptée au budget du Tunisien moyen.

 

Il essuya un refus de l’Administration. Il ne faut voir à travers ce refus que deux explications qui se superposent: la première est de faire du mal au gendre du Président lui-même, sur instruction des Trabelsi. La seconde est d’empêcher de concurrencer la smala des mêmes Trabelsi et affidés. Car

Sakhr Materi, Pdg de la société Ennakl, détient la représentation de Ford, de wolkswagen, d’Opel et d’Audi, avant d’acquérir Porsche.

 

Le rejeton Mabrouk détient la représentation de Mercédès et de Fiat. L’homme de paille de Belhassen Trabelsi, Touil, détient d’autres marques de prestige.

 

On vous le disait: c’est une mafia...

 

(Source : « L’AUDACE » (mensuel tunisien publié à Paris), N° 152, octobre 2007)

Publié dans ESPACE INFO

Commenter cet article