LA TORTURE CONTINUE EN TUNISIE DU GENERAL BEN ALI

Publié le par MAITRE RADHIA NASRAOUI

ASSOCIATION DE LUTTE CONTRE LA TORTURE EN TUNISIE
ALTT
Communiqué

Hafedh Barhoumi  étudiant, 23ans, détenu dans le cadre de la loi dite « anti-terroriste » depuis Août 2005, vient d’apprendre que son œil gauche est condamné et qu’il lui faut une prothèse. C’est ce que le médecin lui a affirmé, il y a quelques jours, à l’hôpital ophtalmologique de Bab Saadoun à Tunis où  il a eu, enfin, droit à une consultation. Ce drame aurait pu être évité si le jeune Hafedh avait eu droit, à temps, aux soins nécessaires. Depuis plus d’un an, ses parents mènent un combat pour lui obtenir le droit d’être examiné par un spécialiste. Les lettres qu’ils ont adressées à la présidence, à l’administration pénitentiaire et au haut comité pour les droits de l’homme et les libertés publiques afin de demander que leur fils soit secouru, ont été totalement ignorées. Il est à rappeler que le jeune Hafedh se portait bien avant d’être torturé dans les locaux du ministère de l’intérieur, au cours de la garde à vue, et avant de subir, à plusieurs reprises, des passages à tabac dans les prisons de Mornaguia (Tunis), de Sfax et de Kasserine. Selon la plainte déposée par son avocat au parquet à Tunis le 27 novembre 2006 sous le numéro 7045548

Publié dans ESPACE INFO

Commenter cet article